INFOSELEC.net, le best-of de l'information sélectionné sur le Net
Flux RSS Nouveautés (RSS)

Vous êtes ici : Pépites du Net > Vidéos > Débat sur le mariage gay

Vidéos TV, reportages, interviews et émissions télé :
débat sur le "mariage pour tous" homosexuel
et l'adoption par des couples de même sexe

Sélection de vidéos abordant de façon originale et percutante le débat sur le mariage homosexuel et l'adoption par des couples de même sexe :

Manifestations et mobilisation de personnalités de toutes tendances contre le "mariage pour tous" et l'adoption par des couples de même sexe

Grand succès des manifestations "La Manif Pour Tous" du 17 novembre 2012 contre le mariage gay

...plus d'infos sur le succès des manifestations contre le mariage gay

Reportage au JT de TF1 sur les "Manifestations contre le mariage gay"

Source : JT 20H - TF1 (17 novembre 2012)
analyse Reportage éclairant sur "la manif pour tous" de Paris (70 000 à 200 000 participants). Conclusion de la journaliste : "un galop d'essai avant une manifestation nationale prévue le 13 janvier".
Reportage plus petit (à 3'06) sur la manifestation de Lyon (22 000 à 30 000 participants). Le mot de la fin du journaliste : "on retiendra aussi de cette journée que des homosexuels ont marqué leur opposition au mariage pour tous".


"Mariage gay : pourquoi ils sont venus manifester contre" : reportage LCI en direct du cortège parisien de "La Manif Pour Tous" :

Source : Journal LCI - Direct (17 novembre 2012)
analyse Extraits des commentaires de la journaliste :
"Il y a beaucoup, beaucoup de monde cet après-midi, tant et si mal que la foule compacte a du mal à s'élancer ici dans ce cortège parisien."
"Dans le défilé beaucoup de familles, mais aussi des associations catholiques, musulmanes et juives. Egalement beaucoup d'élus de gauche comme de droite."


"Lyon : manifestation contre le mariage gay, l'heure des comptes" : reportage France 3 Rhône-Alpes sur la Marche Solidaire à Lyon

Source : France 3 Rhône-Alpes (17 novembre 2012)
analyse "22 000 personnes dans les rues de Lyon [selon la police], c'est beaucoup plus que ce que les organisateurs attendaient. Voici le reportage tourné samedi après-midi à Lyon par nos équipes : Jean Perrier, Jean-Eric Gay, Laure Crozat et Valérie Benais."


Utilité des manifestations contre le "mariage pour tous" : un premier résultat minime (annulé le lendemain sous la pression du lobby LGBT) mais symbolique après la très forte mobilisation du 17 novembre, qui encourage à renforcer la mobilisation contre le mariage homosexuel

Une du journal télévisé de 20H de TF1 (20 novembre 2012): "le chef de l'Etat François Hollande fait machine arrière sur le mariage homosexuel, les maires pourront refuser de célébrer des unions entre personnes de même sexe en invoquant la liberté de conscience"

Source : JT 20H de TF1 du 20 novembre 2012 (avec une coupure)
analyse Extrait de la déclaration de François Hollande devant le congrès des maires de France (AMF):
"Les maires sont des représentants de l'Etat. Ils auront, si la loi est votée, à la faire appliquer. Mais, je le dis aussi, vous entendant, des possibilités de délégations [d'un maire à ses adjoints] existent et peuvent être élargies. Et il y a toujours la liberté de conscience."

analyse C'est la première fois que François Hollande évoque cette modalité de délégation élargie pour les maires, s'agissant de cet engagement de campagne contre lequel plus de 100.000 personnes ont manifesté samedi dans toute la France.
En parlant de liberté de conscience, le Président de la République montre que les inquiétudes sont légitimes quant aux conséquences du "mariage pour tous".
Par ailleurs, l'expression "quand la loi sera votée" juqu'alors utilisée par le gouvernement est devenue "si la loi est votée" : François Hollande semble laisser la porte ouverte à un retrait du projet de loi si la mobilisation continue à s'amplifier et si la participation à la manifestation nationale du 13 janvier est massive.


Tous pour le mariage : de droite comme de gauche, croyants comme athées, homos comme hétéros, enfants (adoptés ou non) comme (futurs) parents

Conférence de presse pour le lancement officiel de La Manif Pour Tous du 17 novembre 2012

analyse Conférence de presse animée par l'humoriste Frigide Barjot, fondatrice du « Collectif pour l'humanité durable », et l'ensemble des porte-paroles de La Manif Pour Tous représentant "des tas de gens de tous milieux, de toutes confessions, de toutes appartenances politiques [qui] se lèvent"

Tous pour le mariage : de droite comme de gauche, croyants comme athées, homos comme hétéros, enfants (adoptés ou non) comme (futurs) parents

Reportage sur l'organisation de la manifestation nationale du 13 janvier 2013 contre le "mariage pour tous"


Source : KTO TV (12 décembre 2012)
analyse Interviews des organisateurs de la Manif pour tous du 13 janvier 2013 à Paris. Avec Frigide Barjot, Tugdual Derville, Xavier Bongibault...

Les spécialistes de la famille et de l'enfance s'opposent pour des raisons de justice et d'égalité au "mariage pour tous"

Les arguments des associations familiales

François Fondard président de l'UNAF (union nationale des associations familiales) argumente son opposition au Mariage Pour Tous

Source : La Chaîne Parlementaire (22 novembre 2012)
analyse Malgré les démentis, le projet de loi actuel contient bien la suppression des termes "père" et "mère" dans l'état civil...

Hommes politiques de gauche opposés au mariage gay

analyse Déclarations et interviews de : l'ancien premier ministre Lionel Jospin, qui a instauré le PACS, l'ancienne garde des sceaux (ministre de la justice) Elisabeth Guigou, le député de gauche des Antilles Bruno Nestor Azerot, le maire socialiste de Martinique Raymond Occolier, la philosophe de gauche Sylviane Agacinski

L'ancien premier ministre socialiste Lionel Jospin : "je ne sais pas ce que c'est que le 'mariage pour tous'"

Lionel Jospin : " l'idée fondamentale doit rester pour le mariage [...] que l'humanité est structurée entre hommes et femmes, [...] et pas en fonction des préférences sexuelles "

Source : Le Grand Journal - Canal Plus (9 novembre 2012)
analyse Déclarations de Lionel Jospin sur le plateau du Grand Journal de Canal+:
Etes-vous pour le mariage pour tous ?
"Je me suis exprimé sur ce sujet à l'origine. Je ne sais pas ce qu'est le 'mariage pour tous' au moment où, non seulement beaucoup de gens se pacsent ou vivent ensemble sans se marier, mais où beaucoup de mariages se défont aussi. Il faudrait employer une expression plus précise, qui est un mariage offert aux couples homosexuels".
C'est Oui ou Non" ?
"C'est la position de mon parti, et donc je la respecte. Ce n'était pas la mienne au départ. Ce que je pense c'est que l'idée fondamentale doit rester pour le mariage pour les couples et pour la vie en général que l'humanité est structurée entre hommes et femmes [...] et pas en fonction des préférences sexuelles".

Elisabeth Guigou, Garde des sceaux à l'époque de la proposition de loi sur le pacs (1998)

Elisabeth Guigou: "Je soutiens, comme de nombreux psychanalystes et psychiatres, qu'un enfant a besoin pour sa structuration psychique, sociale et relationnelle d'avoir face à lui pendant sa croissance un modèle de l'altérité sexuelle, un référent homme et un référent femme"

Source : Intervention à l'Assemblée Nationale de la Garde des Sceaux Elisabeth Guigou (9 octobre 1998 ?)
analyse Extraits de la déclaration d'Elisabeth Guigou : "Le PACS est radicalement différent du mariage parce qu'il n'est pas question, ni aujourd'hui ni demain, que deux personnes physiques du même sexe, quel que soit leur sexe, puissent se marier.
Je soutiens, comme de nombreux psychanalystes et psychiatres, qu'un enfant a besoin pour sa structuration psychique, sociale et relationnelle d'avoir face à lui pendant sa croissance un modèle de l'altérité sexuelle, un référent homme et un référent femme."

Des députés de gauche et d'outre-mer s'insurgent contre le mariage gay lors du débat à l'Assemblée Nationale

Excellent discours du député GDR (Gauche Démocrate et Républicaine) de Martinique Bruno Nestor Azérot contre le mariage homosexuel

Source : Débat à l'Assemblée Nationale sur le projet de loi "mariage pour tous" - discours du député Bruno Nestor Azérot (30 janvier 2013)
analyse Extraits de l'intervention du député des Antilles Bruno Nestor Azérot :
"Outre-mer, en revanche, la quasi-totalité de notre population est opposée à ce projet qui bouscule toutes les coutumes, toutes les valeurs sur lesquelles reposent nos sociétés ultramarines. Cette voix doit être entendue et comprise. Et nous devons exprimer cette opinion de notre population qui ne comprend pas ce qui se passe ici et maintenant.
Le risque est en effet grand d’un profond désenchantement vis-à-vis de la politique du Gouvernement, voire d’une « cassure morale» irrémédiable…Car ce texte ne donne pas une liberté supplémentaire, il fragilise le délicat édifice sur lequel se sont construites nos sociétés antillaises et guyanaise après l’abolition de l’esclavage. Il y a même à mon sens risque de rupture du Pacte républicain qui nous lie depuis deux siècles à la France… "

Des maires socialistes s'opposent ouvertement au mariage homosexuel

Interview de Raymond Occolier, maire PS du Vauclin (Martinique)

Source : Journal Télévisé M1ère (15 septembre 2012)
analyse Début de l'interview du maire martiniquais Raymond Occolier :
Journaliste: Vous avez toujours exprimé votre opposition sur le sujet, mais si le projet de loi est adopté au Parlement d'ici à fin octobre, vous serez obligés et contraint de marier les couples homosexuels. Est-ce que vous êtes prêt à faire un effort, Raymond Occolier ?
Raymond Occolier: Jamais !

...plus d'infos sur l'opposition de nombreux élus de gauche contre le mariage homosexuel


Des intellectuels de gauche s'opposent ouvertement au "mariage pour tous" et à l'homoparentalité

Interview Europe 1 de la philosophe Sylviane Agacinski, femme de Lionel Jospin, sur le mariage gay : "le gouvernement s’est fourvoyé"

Source : Europe 1 (25 janvier 2013)

La philosophe de gauche Sylviane Agacinski se déclare sur RTL prête à manifester contre Mariage Pour Tous !

Source : RTL, interview de Sylviane Agaciski par Jean-Michel Aphatie (29 janvier 2013)
analyse Retranscription écrite de l'interview sur le site de RTL.

Les principaux responsables politiques de droite opposés au mariage gay

L'ancien premier ministre François Fillon

François Fillon s'oppose au Mariage Gay

Source : Discours de François Fillon au Palais des Congrès (Paris) - LCP La Chaîne Parlementaire (12 novembre 2012)


Les hommes politiques ayant étudié le dossier démentent les faux arguments brandis par les lobbies pro-mariage gay

Le député Hervé Mariton sur LCP à propos de l'homoparentalité

Source : émission Pile et Face - LCP La Chaîne Parlementaire (8 novembre 2012)

...plus d'infos sur les arguments erronés du lobby du mariage homosexuel


Les responsables religieux de toutes les grandes religions de France se sont opposés au mariage gay

...plus d'infos sur l'opposition des grandes religions de France au mariage homosexuel : catholique, protestante, juive, musulmane

Le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, président de la Conférence des évêques de France (CEF)

Monseigneur André Vingt-Trois: "il ne faut pas dire qu'on ouvre le mariage à une nouvelle catégorie, il faut dire qu'on transforme le mariage pour permettre à une nouvelle catégorie d'y participer"



analyse Ton méprisant de Jean-Michel Aphatie, mais excellentes réponses de Mgr Vingt-Trois qui répond avec brio et humour à toutes les questions pièges (et parfois mal informées) du journaliste.


Le grand rabbin de France Gilles Bernheim défend le droit à "argumenter" dans ce débat de société

"Mariage gay : les inquiétudes de Gilles Bernheim"

Source : L'interview d'Europe 1 Soir - Europe 1 (18 octobre 2012)
analyse Interview à l'occasion de la publication d'un essai percutant et passionnant de 25 pages intitulé «Mariage homosexuel, homoparentalité et adoption: ce que l'on oublie de dire».

Débat public : les auditions à l'Assemblée Nationale

Des questions posées au lobby LGBT restées sans réponse lors des auditions à l'Assemblée Nationale

Le député Hervé Mariton souligne les limites de l'égalité souhaitée par les pro "mariage pour tous"

Source : auditions à l'Assemblée Nationale (6 décembre 2012)
analyse Après avoir demandé aux partisans du projet de ne pas caricaturer les opposants, Hervé Mariton souligne leurs contradictions. Ils disent ne vouloir rien changer aux couples existants mais souhaitent ouvrir la PMA (Procréation Médialement Assistée) à toutes les femmes. Or cela signifierait un changement de législation au-dela des couples homosexuels puisqu'elle est aujourd'hui réservée aux couples stériles. Elle s'élargirait donc à toutes les personnes célibataires. Donc pour atteindre à l'égalité souhaitée par les couples homosexuels, la loi changerait pour tout le monde. Il les interroge ensuite sur leur niveau de satisfaction de cette loi qui est pourtant très éloignée de l'égalité absolue à laquelle ils prétendent. Il note ensuite la superficialité du texte qui ne vise finalement qu'à régulariser certaines situations aujourdhui impossibles concernant les enfants qui vivent dans un foyer homoparental. En effet, il est pratiquement impossible d'adopter à l'international et la PMA n'est pas prévue dans le projet de loi. Il demande enfin leur avis sur le fait que ces nouveaux droits soient réservés aux seules personnes mariées.


Le député Hervé Mariton dénonce la partialité du rapporteur Erwann Binet sur le Mariage Gay

Source : auditions à l'Assemblée Nationale (6 décembre 2012)
analyse Hervé Mariton dénonce la partialité du rapporteur PS Erwann Binet, et il a raison. Ce dernier s'arrange pour inviter une majorité de partisans au projet de loi de mariage homosexuel. Notons que 6 juristes ont été entendus, TOUS favorables au projet de loi, sous prétexte qu'il n'aurait pas trouvé d'opposants suffisamment crédibles. Pourtant de nombreux professionnels ont co-signé une pétition. Erwann Binet prive délibérément de caméra des opposants, quand ils ne sont pas tout bonnement reçus dans la discrétion de son cabinet, comme le souligne très justement Hervé Mariton. Il n'est pas vraiment le seul à ne pas apprécier le débat, Hervé Mariton rappelle la scandaleuse tentative de censure du sénateur socialiste Madec qui a voulu priver de parole une opposante au projet de loi en coupant le courant en pleine interview sur France 2 dans l'émission Complément d'Enquête de Benoit Duquesne (voir questions au gouvernment de Annie Genevard), prouvant un talent d'obscurantisme au sens propre comme au figuré.
Il parle ensuite de la pluriparentalité, plus particulièrement des beaux parents intermédiaires, puisque l'homoparentalité aboutirait à quelques bizarreries. Il pointe ensuite du doigt la faille de l'argumentaire consistant à légiférer sur une "réalité de la société" puisque bien évidemment ce n'est pas parce qu'une chose se fait qu'on va faire une loi dessus. Quelles sont les limites ? Il demande ensuite des précisions sur l'expression "faire famille" qui a été utilisée et qui ne signifie pas grand chose. Il parle ensuite du rapport de forces sur le mariage gay qui est totalement différent en outre-mer puisque de nombreux élus socialistes y expriment clairement leur opposition. Il finit par le sujet délicat de la manipulation génétique qui pourrait permettre un jour de procréer sur la base du patrimoine génétique de deux personnes de même sexe. Rappelons que le Sénat a récemment voté des lois de bioéthique contestables sur la manipulation d'embryons.


Le député Xavier Breton critique l'intolérance et la vision manichéenne des pro "mariage pour tous"

Source : auditions à l'Assemblée Nationale (6 décembre 2012)
analyse Xavier Breton conteste le principe d'égalité asséné par les partisans du projet de "mariage pour tous" ainsi que le prétendu vide juridique. En réponse aux accusations de dérapages homophobes, il rappelle très justement que des partisans du projet ont également dérapé une semaine plus tôt ici même en évoquant notamment l'histoire du fascisme pour critiquer l'opposition de l'Eglise au mariage gay (voir vidéo de l'audition). Il pointe ensuite du doigt la vision manichéenne des pro-mariage gay. Enfin, il fait une très bonne remarque concernant les normes sociales en disant que si on refuse de se voir imposer des normes sociales, c'est la porte ouverte à tout, comme par exemple le mariage à trois.


Le député Xavier Breton souligne l'incohérence du "mariage pour tous" et évoque les inquiétudes restées sans réponse sur le mariage à 3

Source : auditions à l'Assemblée Nationale (6 décembre 2012)
analyse Xavier Breton s'agace encore de la vision manichéenne des partisans du mariage gay qui considèrent les opposants au projet comme des ignorants. Il réutilise l'expression maladroite d'une interlocutrice "faire famille" pour suggérer des mariages à 3, ce qui colle finalement parfaitement à l'argumentaire des défenseurs du mariage homosexuel qui nient l'altérité sexuelle (ce qui explique sûrement que la question ait été ignorée une première fois). Il ironise sur la ringardise des mariages à 2.


Refus du débat démocratique, atteintes à la liberté d'expression et tentatives de censure de la part de responsables politiques partisans du mariage gay

Des élus obscurantistes empêchent par tous les moyens les opposants au mariage gay de s'exprimer publiquement et de partiper au débat public

Emission "Complément d'Enquête" sur France 2, à la mairie du 19° arrondissement de Paris (29 novembre 2012) : le maire Roger Madec fait éteindre les lumières pendant le tournage de l'émission pour empêcher l'interview de Frigide Barjot par Benoît Duquesne

Source : "Vous êtes en direct" sur NRJ 12, présenté par Jean-Marc Morandini, avec la participation de Benoît Duquesne (29 novembre 2012)
analyse Le journaliste Benoît Duqesne revient dans cette émission sur les circonstances de l'incident qui s'est produit lors du tournage de "Complément d'enquête" à la mairie du 19ème arrondissement de Paris.
Le journaliste explique: "On avait choisi, pour parler du mariage gay et de l'homophobie, de s'installer dans des mairies de Paris, faire venir des personnalités opposées ou favorables au mariage gay, pour débattre. (...) On a fait venir Frigide Barjot, qui est contre le mariage gay."
Et de poursuivre: "Je ne pensais pas que ca posait un problème, on faisait un débat, et on devait entendre toutes les voix."
Benoît Duquesne revient ensuite sur l'incident durant le tournage: "Au moment de faire l'interview, j'ai eu un coup de fil du maire qui a été violent à mon égard, et très remonté, me reprochant même d'être déloyal. Il m'a raccroché au nez, en m'interdisant de faire l'émission. A ce stade là, pour des problèmes de production, il était trop tard pour revenir en arrière."
Et d'expliquer: "Pendant qu'on faisait l'interview, on a entendu et vu des gens bouger derrière, et on a vu les spots qui se sont éteints... Il croyait qu'il nous empêchait de filmer en faisant cela , mais les caméras étaient sur batterie, on a donc continué l'interview."
Et de conclure: "Je pensais que toutes les opinions pouvaient s'exprimer."

Pour en savoir plus :


Dérapages, intolérance et slogans choquants de certains militants pro "mariage pour tous"

Les slogans haineux et violents des militants pro 'mariage pour tous'

"Manif pour tous" contre le mariage gay du 17 novembre 2012 à Toulouse : des contre-manifestants, militants du "mariage pour tous" bradissent des pancartes avec des slogans nauséabonds comme "Un-e hétéro : une balle ; une famille : une rafale"

Slogan choquant des partisans du mariage pour tous : 'Un-e hétéro : une balle ; une famille : une rafale'
Source : photo de contre-manifestants prise dans lors de la manif pour tous à Toulouse (17 novembre 2012)
analyse Lisez bien la pancarte blanche : hallucinant ! Presque autant que l'absence d'indignation dans les médias et chez les responsables politiques...


Les partisans du mariage homosexuel mettent des enfants dans des situations choquantes

Manifestation pro-mariage pour tous du 16 décembre 2012 revendiquant le droit à l'adoption par les couples gays : un jeune enfant âgé de moins de 10 ans porte une pancarte "Bite dans le cul ou pas, on veut l'égalité des droits" sous le regard amusé d'hommes plus âgés

Choquant - Enfant brandissant une pancarte 'Bite dans le cul ou pas, on veut l'égalité des droits' à la manifestation pro 'mariage pour tous' du 16 décembre 2012
Source : photo prise dans le cortège parisien de la manifestation pour défendre le "mariage pour tous" (16 décembre 2012) et diffusée initialement par un correspondant de Rue89
analyse Ce slogan porté par un jeune garçon est revendiqué par le mouvement extrémiste des "Panthères Roses".
Certains ont cru d'abord qu'il s'agissait d'un fake, c'est-à-dire d'un faux, mais les analyses réalisées depuis montrent que la photo a rééllement été prise telle quelle lors de la manifestation (source)


L'hypocrisie passant sous silence la violence et la haine de mouvements extrémistes favorables au mariage pour tous"

Le mouvement extrémiste urkrainien des Femen attaque violemment la manifestation du 18 novembre contre le mariage gay

Attaque des militantes extrémistes Femen contre une femme et son bébé lors de la manifestation du 18 novembre 2012 contre le mariage gay
Source : photo prise lors de la manifestation contre le mariage gay du 18 novembre 2012 à Paris
analyse Regardez bien la photo (si vous n'êtes pas un enfant) : on aperçoit sous les gaz lancés par ces extrémistes Femen une femme avec un bébé dans sa poussette... Rappelons que ces femmes gazant et gesticulant nues devant de jeunes enfants revendiquent le droit à l'adoption et à la procréation médicalement assistée !
Se défendre contre une telle attaque : de la légitime défense ?


Pour aller plus loin

Dossier de presse d'information et réflexion sur les enjeux liés au mariage homosexuel et à l'adoption par des couples de même sexe

Copyright INFOSELEC.net 2012,
tous droits réservés
Plan du site Contact Valid XHTML 1.0 Strict, excepté vidéos, sigles et bannières CSS Valide !